Notre politique environnementale

Notre objectif carbone

-40%

de CO2 par salarié en 2022

Sur la base de 1,68 TCOeq/salarié en 2017 sur les émissions liées à nos déplacements (voiture et avion), à la consommation énergétique de nos bureaux (électricité et gaz) et à la gestion des déchets et du recyclage dans nos bureaux.

Notre démarche suit les recommandations de l’Accord de Paris sur le Climat qui prévoit une réduction des émissions de CO2 de 40% par les pays signataires à l’horizon 2030 pour contenir la hausse des températures à moins de 2°C. Kallista Energy veut contribuer, à son niveau, à cet objectif global.

Grâce aux efforts conjugués de tous ses collaborateurs, Kallista Energy a pu atteindre cet objectif dès 2021 dans un contexte de croissance. Ainsi, nos émissions par salarié liées à nos activités de bureau ont été réduites de 52% en 2021 par rapport à 2017. La baisse de nos émissions, initiée entre 2017 et 2019 s’est poursuivie, après un bilan de l’année 2020 marqué par la pandémie de COVID 19. Les actions mises en place, notamment sur l’électrification de notre flotte de véhicules et l’efficacité de nos équipements de chauffage, ont porté leurs fruits.

Vers une nouvelle feuille de route « Science-based Targets » dès 2022
Pour continuer à minimiser son impact tout en assurant la croissance et la résilience de ses activités sur le long-terme, Kallista Energy intégrera à partir de 2022 la prise en compte de son Scope 3 dans son bilan carbone. Une nouvelle feuille de route sera ainsi élaborée sur la méthodologie du Science-Based Targets Initiative.

Nos engagements pour l’environnement

  • 01. Électrifier 100% de notre flotte de véhicules d’ici 2023
  • 02. Bannir les vols intérieurs et limiter les vols internationaux
  • 03. Éviter, réduire et recycler les déchets de nos bureaux
  • 04. Améliorer l’efficacité énergétique de nos équipements
  • 05. Encourager la prise en compte de critères ESG dans les activités relevant de notre scope 3
  • 06. Développer les meilleurs projets possibles avec l’appui d’experts indépendants
  • 07. Réaliser un chantier exemplaire pour chacun de nos projets
  • 08. Veiller à la préservation de l’environnement et à la limitation des émergences acoustiques aux abords de nos parcs éoliens
  • 09. Investir dans le renouvellement de nos parcs éoliens vieillissants pour optimiser la production d’électricité renouvelable
  • 10. Valoriser les pales des éoliennes démantelées et contribuer à la recherche de solutions adaptées pour les volumes à venir

Bilan environnemental 2021 de Kallista Energy

CO2 ÉMIS

12 532 tonnes liés à nos parcs éoliens 1

73 tonnes liés à notre activité «support» 2

CO2 ÉVITÉ

91 109 tonnes grâce à la production d’énergie renouvelable 3

1 Émissions de CO2 liées à nos parcs éoliens : fabrication, installation, fonctionnement et maintenance. Source Base Carbone ADEME 2021 : 14,1 g de CO2eq par kWh (pour une période de fonctionnement de 20 ans) pour l’éolien et 43,9 g of CO2eq pour le solaire (sur une période de 25,3 années), auxquelles s’ajoute la consommation électrique de nos parcs (fonctionnement des « auxiliaires »). Même si toutes les émissions de CO2 dans cette catégorie ne sont pas dans le périmètre direct de Kallista Energy (Scope 3), nous veillons à travailler avec des fournisseurs responsables qui cherchent à minimiser leur empreinte carbone. Des critères ESG sont ainsi systématiquement intégrés aux contrats avec nos fournisseurs.

2 Émissions de CO2 liées à notre activité support : les émissions générées par nos déplacements, la dépense énergétique des bureaux, la gestion des déchets… Source : Base Carbone ADEME, éco-calculateur DGAC, bilan Cèdre, constructeurs automobiles (carte grise).

3 CO2 évité grâce à la production d’électricité de nos parcs éoliens et solaires en 2021. Source : base Carbone ADEME. Calculé grâce à la différence entre le facteur d’émission moyen du mix énergétique français et le facteur d’émission moyen de la production éolienne de chaque pays (France, Allemagne et Pays-Bas).

Minimiser notre impact sur l’environnement dans nos projets et dans notre quotidien de travail

Pour la réalisation des études environnementales préalables à la construction d’un parc éolien ou solaire, nous faisons appel à des cabinets indépendants, reconnus pour leur expertise. Les études sur la faune, la flore, l’acoustique et le paysage sont menées en suivant scrupuleusement les normes en vigueur pour minimiser autant que possible l’impact environnemental du parc, de sa construction à son démantèlement. Les risques liés aux phénomènes physiques extrêmes, catastrophes naturelles et changement climatique sont également intégrés à ces études.

Dès 2017, Kallista Energy avait pris l’engagement d’araser totalement les massifs en béton des fondations des éoliennes lors du démantèlement avant que ce principe ne soit inscrit dans la Loi. Les terrains où étaient installés les éoliennes peuvent donc être restitués aux agriculteurs dans leur état d’origine.

Par ailleurs, nous cherchons à limiter l’impact environnemental de nos équipes au quotidien : électrification de notre flotte de véhicules, tri et valorisation des déchets dans les bureaux, remplacement des équipements (lampes, chaudière…) par des appareils plus efficaces en énergie.