Retour

Kallista Energy participe aux côtés du fonds de dotation ONF-Agir pour la forêt à la restauration d’une forêt en Normandie

22 / 04 / 2021 - Actualités

Kallista Energy a signé une convention de mécénat avec le fonds de dotation ONF-Agir pour la forêt, créé par l’Office National des Forêts (ONF), pour la restauration de 5 ha de la forêt d’Eu en Seine-Maritime. Les arbres sur ces parcelles, détruits par la tempête Eleanor en 2018, avaient dû être abattus à la suite d’attaques de scolytes. Avec cette action, Kallista Energy conforte son positionnement comme un acteur engagé au cœur des territoires pour contribuer à la transition énergétique et à la préservation de la biodiversité aux côtés des acteurs locaux.

 

La forêt d’Eu : l’une des plus grandes forêts de Seine-Maritime

Située aux confins de la Normandie et de la Picardie, dans le Petit Caux, la forêt d’Eu s’étend sur une trentaine de kilomètres, depuis la région d’Eu jusqu’à la région de Neufchâtel-en-Bray et Aumale. Avec ses mares forestières, lisières, clairières et anciennes prairies humides reboisées, cette forêt abrite des habitats remarquables qui ont favorisé le développement d’une faune et d’une flore variées.

La forêt d’Eu est l’une des rares forêts publiques françaises « indivises ». Depuis 1914, elle appartient à deux propriétaires : l’Etat pour 9/10e, le département de la Seine-Maritime pour 1/10e. Avec six massifs distincts et quelque 9 300 hectares, c’est l’une des plus grandes forêts de Seine-Maritime.

« Le fonds ONF-Agir pour la forêt remercie Kallista Energy pour son engagement au bénéfice de la préservation des forêts publiques »,
Frédérique Lecomte, Directrice du Fonds.

« Le fonds ONF-Agir pour la forêt remercie Kallista Energy pour son engagement au bénéfice de la préservation des forêts publiques. Celles-ci sont en effet aujourd’hui confrontées à des aléas climatiques et sanitaires majeurs. Le soutien de tous les acteurs de la société pour y faire face est primordial », Frédérique Lecomte, Directrice du Fonds.

Des espaces naturels fragilisés par le changement climatique

Les parcelles restaurées grâce au soutien de Kallista Energy étaient surtout composées de sapins de Vancouver. En 2018, la tempête Eleanor a dégradé ces parcelles et a conduit à la création de chablis. Un chablis est un arbre ou un groupe d’arbres qui ont été renversés, déracinés ou rompus par le vent, la foudre, ou encore brisé sous le poids de la neige, du givre ou des ans. Ces chablis ont favorisé l’apparition d’un insecte, minuscule mais redoutable, le scolyte. Ce dernier s’attaque aux résineux et entraine la mort des arbres. Le bois devient impropre à la consommation. Le scolyte prolifère très rapidement et peut décimer des parcelles entières si des actions ne sont pas prises à temps. De ce fait, l’ONF a entrepris de remplacer les parcelles de sapins de Vancouver touchés par le scolyte par d’autres essences, notamment le chêne sessile qui résiste à l’insecte et qui de surcroît devrait mieux s’adapter aux effets du changement climatique. Les chênes sessiles contribueront à maintenir la biodiversité de la forêt. L’un des enjeux majeurs du travail du fonds de dotation ONF – Agir pour la forêt est de renforcer la résilience des forêts face aux effets du changement climatique.

« La préservation de la biodiversité est tout aussi primordiale que la lutte contre le changement climatique et nous souhaitons y contribuer à notre échelle »,
Frédéric Roche, président de Kallista Energy

« Cette action s’intègre dans le cadre de la démarche de responsabilité sociétale de Kallista Energy, en complément de notre activité de production d’électricité renouvelable et de notre feuille de route pour réduire nos émissions de CO2. La préservation de la biodiversité est tout aussi primordiale que la lutte contre le changement climatique et nous souhaitons y contribuer à notre échelle. Nous sommes heureux de pouvoir soutenir le fonds de dotation ONF – Agir pour la forêt, qui mène un travail remarquable pour la résilience des forêts françaises », Frédéric Roche, président de Kallista Energy

Arbres attaqués par le scolyte

La nécessité de préserver la biodiversité et de créer des puits de carbone

L’année 2021 a été identifiée comme une étape cruciale pour la biodiversité par l’Organisation des Nations Unies (ONU) tant les enjeux sont décisifs pour l’avenir de notre planète. La biodiversité, déjà cœur des débats du One Planet Summit en janvier dernier, sera abordée lors de la COP15 prévue en octobre en Chine afin que les Etats prennent des engagements concrets pour renverser la tendance actuelle d’une extinction rapide des espèces. Les forêts, qui concentrent 80% de la biodiversité terrestre [1], sont aussi le deuxième plus grand puits de carbone de notre planète, après les océans [2]. Ce sont donc des atouts indispensables pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Les arbres plantés grâce à Kallista Energy permettront de séquestrer environ 100 tonnes de CO2 sur 30 ans. En plus de la plantation, les équipes de l’ONF vont pouvoir assurer le suivi des parcelles pendant 5 ans, grâce au soutien de Kallista Energy.

[1] https://www.wwf.fr/champs-daction/foret
[2] https://www.onf.fr/onf/+/70c::les-forets-essentielles-pour-la-neutralite-carbone.html

Quelques membres de l’équipe de Kallista Energy avaient pu participer à un atelier de plantation en février dernier avec l’ONF

Crédits photos : ONF ; Kallista Energy.

Articles liés