Retour

Kallista Energy développe un réseau indépendant de stations de recharge très haute puissance

01 / 07 / 2020 - Média

Communiqué de presse

Kallista Energy, producteur indépendant d’énergie, investit dans un réseau de bornes de recharge ultra-rapide directement alimentées par des énergies renouvelables, le long et aux abords des autoroutes et des grands axes routiers en France. Grâce à ce réseau, les véhicules de toutes marques et modèles pourront se recharger à des puissances allant de 50 à 350 kW, pour atteindre l’équivalent d’une recharge de 300 km en seulement 10 minutes. La même tarification sera proposée à tous les utilisateurs avec pour objectif un plein à partir de 15 €[1]. Les stations seront adaptables à l’évolution du trafic des véhicules électriques : elles pourront accueillir 8 à 48 points de charge et, par la suite, des unités de production d’hydrogène ainsi que de stockage d’énergie. Les premières stations seront mises en service à partir de 2024.

Le développement des véhicules électriques devra connaître une accélération importante dans les prochaines années : 1 million de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hybrides produits par an en 2025[2] ; plus de 3,5 millions de véhicules électriques attendus d’ici 2028 et jusqu’à 15 millions en 2035[3]. L’atteinte de ces objectifs repose en grande partie sur la disponibilité et la fiabilité des bornes de recharge. La croissance du trafic des véhicules électriques devra nécessairement s’accompagner d’un accroissement du nombre de points de charge disponible, tout particulièrement quand il s’agira de parcourir de longues distances sur les autoroutes ou les grands axes routiers. En parallèle, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit 36% d’énergie renouvelable dans la production d’électricité en 2028[4].

Le réseau de stations de recharge de Kallista Energy vise à répondre à ces enjeux simultanément.

Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge le long des autoroutes et grands axes routiers avec un maillage permettant d’aller d’un bout à l’autre de la France. Les stations seront équipées de bornes ultra-rapides pouvant délivrer jusqu’à 350 kW. Avec une telle puissance, 10 minutes[5] suffiront pour faire une recharge de 300 km contre 1h10 avec une borne dite « rapide » de 50 kW aujourd’hui. Les stations proposeront des connecteurs Combo CSS et CHAdeMo. Elles seront ouvertes à tous les électromobilistes, quel que soit le modèle et la marque de leur véhicule, avec l’objectif d’avoir une recharge ultra-rapide bien moins chère qu’un plein d’essence. Aux conditions actuelles du marché, cet objectif de tarif se situerait aux alentours de 0,30 €/kWh, soit un plein à partir de 15 €[6], contre 27 à 39 € pour un plein électrique équivalent aujourd’hui.

Les stations de recharge du réseau seront directement alimentées en électricité 100% renouvelable par des éoliennes situées à proximité des stations. Deux éoliennes pourront produire l’équivalent de l’énergie nécessaire pour parcourir 10 millions de kilomètres chaque année. L’électricité non-utilisée pour les recharges sera injectée sur le réseau et contribuera à augmenter la part d’énergie renouvelable dans notre mix énergétique. Quand le vent sera insuffisant pour répondre à la demande dans les stations, soit pendant moins de 20% de l’année seulement, l’électricité sera soutirée du réseau auprès de fournisseurs proposant des offres avec 100% d’énergies renouvelables.

Les stations du réseau seront adaptables à l’évolution du trafic des véhicules électriques. Elles pourront passer de 8 à 48 points de charge sans travaux de raccordement électrique supplémentaire. Par la suite, elles pourront accueillir une unité de production d’hydrogène, si cette énergie connaît des avancées technologiques importantes dans les prochaines années, et intégrer une unité de stockage d’électricité si nécessaire. Grâce à une production d’électricité décentralisée, le réseau de recharge de Kallista Energy générera des retombées économiques pour les territoires où les installations d’énergies renouvelables seront implantées et rendra la recharge ultra-rapide accessible dans des zones où le réseau électrique n’est pas encore dimensionné pour fournir une telle puissance.

Les premières stations de recharge du réseau seront mises en service à partir de 2024 pour accompagner l’essor des véhicules électriques. Kallista Energy a signé un partenariat avec Enercon, acteur mondial des énergies renouvelables reconnu pour la fiabilité de ses équipements, pour la fourniture des bornes et des éoliennes. Une station pilote sera installée fin 2021 pour éprouver le parcours utilisateur afin de garantir un service de qualité aux automobilistes dès la mise en service du réseau.

« Notre réseau national de stations de recharge permet d’anticiper les besoins liés à l’essor du véhicule électrique. Notre ambition est de proposer une recharge ultra-rapide à un tarif abordable à tous les automobilistes. Cela est possible car nous produisons nous-mêmes notre électricité grâce à l’énergie éolienne qui, en plus d’être compétitive, contribue aux objectifs environnementaux de notre pays. Le besoin d’une transition énergétique ressort clairement comme l’une des priorités renforcées par la crise sanitaire que nous venons de vivre », souligne Frédéric Roche, Président de Kallista Energy.

« Grâce à l’énergie éolienne, le raccordement électrique de chaque station est déjà dimensionné pour accueillir 8 à 48 points de charge. Les éoliennes et les bornes de recharge utilisent les mêmes technologies éprouvées depuis de nombreuses années, apportant ainsi un gage de fiabilité. Nous travaillons également sur un système de pilotage intelligent entre les bornes et les véhicules pour que les longs trajets en électrique soient synonymes de sérénité et de simplicité », explique Johann Tardy, Directeur général de Kallista Energy.

« Le projet de Kallista Energy est une excellente nouvelle pour nos clients. En effet, le Groupe PSA est fortement engagé dans une offensive d’électrification de sa gamme avec déjà 13 offres de véhicules électrifiés et 1 objet de mobilité 100% électrique. Ce projet de charge ultra-rapide à partir d’énergie renouvelable correspond parfaitement à l’expérience client que nous voulons proposer, ainsi qu’aux technologies que nous développons, en particulier la charge rapide à 80% en 30 minutes pour nos véhicules 100% électriques. C’est la raison d’être de notre Groupe : assurer la liberté de mouvement en offrant une mobilité sûre, durable et abordable », explique Anne-Lise Richard, Responsable Business unit Véhicules Électrifiés du Groupe PSA.

« L’émergence de nouveaux réseaux de recharge est une bonne nouvelle pour accroître l’adoption du véhicule électrique et conforter nos clients. A ce titre, nous saluons le projet de Kallista Energy dont l’objectif est de favoriser la mobilité électrique pour le grand public sur de longues distances », déclare Yasmine Assef, Directeur de Programme Nouveaux Business Energie et Infrastructures du Groupe Renault.

 

Contact presse : Nishal Ramdoo | +33 (0)1 58 22 27 37 | nramdoo@KallistaEnergy.com

[1] Euros 2020. Estimation pour la recharge d’une batterie de 50 kWh, type e-208 ou Zoé
[2] https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/mesures-plan-soutien-automobile
[3] https://www.rte-france.com/sites/default/files/electromobilite_synthese_9.pdf
[4] https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/programmations-pluriannuelles-lenergie-ppe
[5] La vitesse de la recharge sera déterminée par la puissance de recharge admissible par la voiture et le niveau de charge de la batterie.
[6] Voir note 1.

 

Articles liés